mardi 29 novembre 2016

Les mots que l'on dit

Je prends de plus en plus conscience du poids des mots.
Je fais très attention à la façon dont je m'adresse à mes enfants.

Sans que l'on s'en rende compte nous pouvons avoir des tournures de phrases maladroites, qui peuvent heurter, provoquer de l'incompréhension.
Je me souviens de phrases que l'on m'a dites, petite, et qui m'ont blessée, alors que pour les adultes qui les ont prononcées, elles ne devaient pas être très importantes. Aussitôt dites, aussitôt oubliées. Pour eux.
 
Alors je fais attention. J'essaie de ne pas utiliser l'ironie, de ne pas porter de jugement, de parler clairement et calmement. 

C'est facile en situation "normale".
Mais quand on est fatigué, face à un enfant qui râle ou qui pleure a priori "sans raison" c'est autrement plus difficile.

C'est ce que je croyais. En tout cas c'est ce que je ressentais.

Mais petit à petit, à force de lire des articles sur le sujet, de creuser ce thème, j'ai compris qu'avec de la persévérance on pouvait se faire entendre et comprendre sans entrer dans le jeu de celui qui râle le plus fort (ça marche aussi avec les adultes!)

J'ai tenté cette méthode un jour où je devais acheter des chaussures à mes filles. Il faisait chaud, il y avait du monde, elles commençaient à être tout feu tout flamme,.... Je voyais autour de nous plein d'enfants qui soufflaient, qui boudaient, des parents exaspérés qui râlaient, qui menaçaient de punition,...
J'ai réfléchi, j'ai expliqué à mes filles que je comprenais qu'elles en aient marre, que moi aussi je ressentais cela. Que j'aimerais leur dire qu'on allait repartir tout de suite, mais qu'il fallait acheter des nouvelles chaussures aujourd'hui, car les autres jours je n'aurai pas le temps d'aller dans les magasins.
Je leur ai proposé de trouver une façon de rendre ce moment plus agréable. Et nous avons décidé tout simplement de garder notre bonne humeur.
Nous avons trouvé des chaussures rapidement, et en prime nous avons passé un bon moment.

Une autre fois j'étais face à une petite Biscotte qui s'est mise à râler d'un coup. Je sentais que je ne pourrais pas dialoguer avec elle. Alors, sans trop réfléchir, là où en temps normal j'aurais pu lui dire qu'elle m'énervait à râler ainsi, je me suis baissée à sa hauteur, je l'ai prise dans mes bras et je lui ai demandé "qu'est-ce qui ne va pas, ma chérie?". Elle a fondu en larmes et m'a dit pourquoi elle n'était pas contente, nous avons pu avoir une petite discussion et tout est rentré dans l'ordre rapidement.

Et ce soir encore j'ai pu mesurer l'importance des mots et de la façon de les dire.
Après la douche ma Biscotte a pleuré (je ne sais pas pourquoi... la fatigue? elle s'est fait mal?). Des torrents de larmes qui paraissaient impossible à arrêter. Je me suis baissée une nouvelle fois et lui ai demandé calmement si je pouvais faire quelque chose pour l'aider. Elle m'a dit "oui un gros câlin et un bisou". C'est ce que j'ai fait et les pleurs se sont arrêtés immédiatement. J'ai compris qu'il aurait été parfaitement inutile de lui demander d'arrêter ou de lui montrer que c'était énervant.

Alors je tâtonne encore sur la façon de dire les choses, mais je crois que je suis sur la bonne voie! (voix)


jeudi 10 novembre 2016

Quand la Redoute me doit des sous (et ne me les rend toujours pas!)

Oui je viens peu sur la blogosphère (j'ai un nouveau poste! YOUPI!!!! mais il me prend beaucoup de temps, car je suis à la fois en doublon avec le collègue que je vais remplacer, et avec celui qui va me remplacer) et quand je viens c'est pour râler.

Mais bon il faut que j'extériorise et en même temps si je peux vous alerter sur les risques que vous prenez en commandant chez la Redoute, ça sera ça de gagner.



Mon dernier article relatait mes mésaventures avec un canapé qui ne nous convenait pas et que j'essayais vainement de faire reprendre par la Redoute, pour me faire rembourser.

Vous savez quoi?

* roulements de tambour*

Ce canapé est enfin parti de chez nous!

A peine avais-je mis l'article en ligne que je recevais un appel du transporteur pour convenir d'un RDV.
C'était le mardi 18 octobre. Sois plus de 6 semaines après ma 1ere demande de reprise.

Alors attention quand la Redoute vous promet que vous vous arrangerez avec le transporteur pour convenir d'un RDV: C'est FAUX!!!!
C'est le transporteur qui vous dit quand il vient.

Moi par exemple, la dame m'a dit qu'ils allaient venir le jeudi 20 octobre entre 11 et 13h.
Pas de bol il se trouve que le jour-là on partait pour 4 jours.

Je lui ai demandé de reporter au lundi ou au mardi suivant: pas possible car ce n'est pas la zone balayée par leurs employés ces jours-là.
Moi j'habite dans la zone du jeudi, donc ils viendront un jeudi et pas un autre jour!

(waouh, super le choix dans la date!!)



Heureusement j'ai pu m'arranger avec mon père.
Il était donc convenu que le transporteur vienne le jeudi 20 octobre entre 11h et 13h et qu'il appelle mon père 20 minutes avant pour ne pas que celui-ci patiente pour rien.

Le jour J, comme il n'avait toujours pas été appelé, mon père est venu chez nous vers 12h30.

Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps: à 13h toujours personne!!
Il a essayé d'appeler la boite, mais c'était fermé et n'a réussi à les avoir qu'à 14h.

ET vous savez ce qu'elle lui a dit la nénette???? "Bah comment vous pouvez savoir qu'ils ne vous ont pas appelé, vu que vous n'êtes pas chez vous?"

Alors mon père, on va dire que dans ces cas-là la diplomatie c'est pas trop son truc.
Bref il lui a dit de ne pas trop le prendre pour un imbécile (pas sûre qu'il ait utilisé ce mot) car chez lui il y avait ma mère et que donc elle l'aurait prévenu si le transporteur avait appelé.

La fille a donc dit qu'elle allait se renseigner et qu'elle le rappelait.

*Roulements de tambour*

Elle l'a rappelé.
Pour lui dire que les gars avaient oublié le RDV.
Et que donc ils viendraient le jeudi suivant.

C'est drôle vous ne trouvez pas? Hilarant, non?

Ils étaient trop loin pour faire demi-tour et revenir chercher notre canapé.

J'adore! Ils IMPOSENT le RDV. Ils se plantent. Ils n'essaient même pas de rattraper le coup.

Je crois que là mon père a pété un plomb. Il a dit qu'il venait à leur agence chercher un camion et que comme ça il l'embarquerait lui-même.
La nana a dit "Non non non". Mon père a dit "Si si si"

Elle a dit qu'elle allait voir si elle pouvait arranger les choses. Mon père a exigé une réponse rapide.


*Roulements de tambour*

Un gars a rappelé. En s'excusant platement. Et en disant que les transporteurs viendraient finalement à 16h pour reprendre le canapé.

Et à 16h ils sont venus!

YOUPI!!!!!!!!

Enfin bon ils avaient l'air un peu à la ramasse, ils avaient un bon à faire signer à mon père, mais rien à lui laisser.

Donc maintenant l'étape suivante c'est le remboursement.

EVIDEMMENT comme rien n'a été simple depuis le début (commande, commande bis, demande de reprise, reprise,...) ben le remboursement c'est du même tonneau.
On aurait pu croire que la Redoute se soit dit "Flutain on l'a bien fait ch... celle-là, on va essayer de faire un effort pour le remboursement pour compenser." QUE DALLE!!!!

Pour rappel, sur FB j'avais eu ce message.

Lisez bien la phrase soulignée

Nous sommes le 10 novembre. Cela fait 3 semaines que le canapé est reparti et je viens de consulter mon compte en banque, je ne suis toujours pas remboursée!!!

Entre temps j'avais déjà alerté la Redoute:


Et le message privé le voici:


On m'avait pourtant bien dit que "le remboursement se ferait dès la réception dans nos entrepôts".

Donc je confirme: ne commandez JAMAIS de meuble chez la Redoute.

Parce qu'il y ait un problème, je veux bien, ça peut arriver. Mais quand il y en a plein et qu'EN PLUS la Redoute ne fait absolument rien pour arranger le coup, je trouve cela honteux de la part d'une grande enseigne comme celle-ci.

Je n'ai toujours pas récupéré mon argent, et donc je ne peux toujours pas m'acheter un nouveau canapé.

*** EDIT du lundi 14 novembre***

Toujours pas de nouvelle, ni de remboursement.


*** EDIT du mercredi 16 novembre ***

Toujours pas de nouvelle, ni de remboursement.


***EDIT du jeudi 17 novembre ***

Toujours rien (le canapé a été enlevé il y a 4 semaines aujourd'hui)


*** EDIT du samedi 19 novembre ***

Toujours rien


*** EDIT du mercredi 23 novembre ***

La Redoute a appelé ce matin: on nous envoie des chèques, car ils n'ont plus nos coordonnées bancaires.
J'attends.


*** EDIT du jeudi 24 novembre ***

Aujourd'hui cela fait 5 semaines que le canapé a été enlevé et nous n'avons toujours pas reçu le remboursement.


*** EDIT du mardi 29 novembre ***

Hourrah!!!! 
Nous avons enfin reçu le chèque. Sachez donc que pour un remboursement, il vous faudra patienter plus de 5 semaines après la reprise de l'article (et non quelques jours comme annoncé par la Redoute)

mardi 18 octobre 2016

Quand la Redoute me doit des sous (et ne me les rend pas)

Bon, on va dire que je suis calme. Extérieurement en tout cas, car EN VRAI je bouillonne.

Je vais vous raconter ma mésaventure avec La Redoute, histoire de me défouler ici avant que je n'explose façon cocotte minute contre les gentils téléconseillers "je suis DE-SO-LE madame, je comprends votre agacement, VRAI-MENT" ou que je n'explose carrément ce #S&@@% de canapé qui encombre notre salon inutilement depuis le 3 septembre.

Revenons-en au départ. (Tant qu'à faire)

On a un canapé qui a fait son temps (euphémisme pour dire qu'il est déchiré de partout et que le dessous de l'assise est affaissé). Je me souviens, début 2013, avoir dit que "le canapé ne verra pas notre nouvelle maison, le jour du déménagement on l’emmènera à la déchetterie".
AHAHAH.
Croyez-vous qu'en pleine période de construction de maison on a le temps et l'argent de se choisir tranquillos un nouveau canapé? La réponse est NON.

Et même après.

Ca fait donc 3 ans que notre canapé, recouvert de plaids pour cacher la misère, fait du sursis.

(Et que notre salon ne ressemble à rien.)

Mi juin j'ai reçu un catalogue La Redoute, ainsi qu'un code pour une réduction de 30% sur l'article de mon choix (meubles compris), et 25% sur le reste de la commande.
Comme on a encore beaucoup de meubles à acheter (un bureau et une nouvelle armoire pour ma Loupiotte, une bibliothèque, des tabourets de cuisine,....) j'ai feuilleté le catalogue et je suis tombée sur le sosie 2.0 de notre cher canapé.

C'est celui-là


Je me suis dit qu'après tout on pouvait très bien reprendre le même style.
Mon homme était d'accord pour en acheter un quasi semblable, mais beaucoup moins pour le choisir sur catalogue.

C'est là que j'ai sorti l'argument choc que j'avais vu sur la lettre de la Redoute: la reprise des meubles est gratuite.

Pour en avoir le coeur net, j'ai appelé le numéro (surtaxé, hein, évidemment) de la redoute où une téléconseillère m'a dit que, croix de bois, croix de fer "si  le canapé ne convient pas, il suffit d'appeler, et le transporteur vous contactera pour convenir d'un RDV pour la reprise et c'est gratuit."

C'était tellement simple (AHAHAHAHAH) que je me suis dit qu'on ne risquait rien (MOUAHAHAHAHA).

Mon homme a alors dit OK.


Acte I / Scène1: La commande

J'ai voulu passer commande par Internet, mais mon code de réduction (pourtant toujours valide) ne passait plus.
J'ai donc rappelé le numéro (surtaxé) et c'est une dame au bout du fil qui a enregistré ma commande et entré mon code de réduction. J'en ai profité pour lui redemander si la reprise était bien gratuite. Elle m'a répondu dans les mêmes termes que la dame précédente.
J'ai ensuite, bien sûr, vérifié sur mon compte client que la réduction était bien appliquée, et elle l'était. C'était précisé que nous serions livrés à partir du 20 juillet. Nous étions le 21 Juin et nous venions enfin d'acheter un nouveau canapé, et le pouf assorti!


Voilà, ça c'est notre commande initiale


Entre temps notre canapé, qui avait dû entendre notre conversation, a craqué de désespoir sur l'accoudoir. Qui était le seul endroit encore non abîmé.

Le 25 juillet notre canapé n'était toujours pas là. Pourtant sur notre compte client, c'était écrit "clôturé". Inquiète j'ai appelé la Redoute.
Alors ce qui est marrant (non c'est pas vrai, ça ne l'est vraiment pas) c'est que quand on choisit l'option "je veux passer une commande" y'a un conseiller qui répond très promptement, par contre quand on choisit "je veux des infos sur une commande en cours" tu peux aller te brosser.

J'ai fini par avoir quelqu'un qui m'a dit "c'est écrit que votre commande sera livrée d'ici le 5 août".

Le 5 août: TOUJOURS RIEN.

Comme c'était toujours la galère pour avoir quelqu'un au bout du fil (un soir ça a coupé alors que ça faisait 30 minutes que je patientais, parce qu'il était 21h (le message me disait pourtant de ne pas quitter)), j'en ai eu ma claque et j'ai envoyé un message sur twitter.

2 jours plus tard j'ai eu ENFIN une réponse!!!!!

Roulements de tambours..........

Suite à un bug, ma commande n'avait pas été prise en compte et donc pas transmise au fournisseur. On m'invitait à repasser commande en téléphonant à un numéro (pas surtaxé cette fois) pour que le conseiller puisse me faire la même réduction que prévue (vu que mon code n'était plus valable).

C'est quand même marrant, hein, la dame m'avait bien dit "livré d'ici le 5 août" et puis pouf en fait non, c'était un peu une commande imaginaire.

Là j'avoue, j'aurai dû tout envoyer valser. Mais je ne l'ai pas fait, j'ai repassé commande.... et je m'en mords les doigts.



Acte I / Scène 2: La commande bis

Je repasse donc commande, le mercredi 10 août, pour le canapé + le pouf auprès d'un téléconseiller, qui m'octroie la même réduction. Je demande un geste commercial, vu le temps passé sur cette commande (si j'avais su, c'était peanuts à côté de ce qui m'attendait!!).
Il me répond que quelqu'un va me contacter d'ici la fin de la semaine pour le geste commercial.
Je ne fais pas durer le suspens. C'est moi qui ai rappelé la semaine suivante et j'ai eu un bon de 80€ pour ma prochaine commande. (J'étais très contente.) (ça n'a pas duré).

La commande devait être livrée vers le 10 septembre.
Bonne surprise, la canapé (mais pas le pouf) a été livré le samedi 3 septembre!
Oh yeah!!!!!

C'est mon mari qui a réceptionné le canapé, je n'étais pas là ce jour-là. Il m'a tout de suite appelée pour me dire qu'il n'était pas convaincu: assise trop basse, qualité pas top, et déjà un petit accroc.

Le soir, en rentrant j'ai dû me rendre à l'évidence que mon mari avait raison.



 Acte II: La demande de reprise

Dès le lendemain (dimanche 4 septembre), j'ai appelé la Redoute pour leur demander la reprise du canapé et annuler la livraison du pouf.
La dame m'a dit que d'ici quelques jours le transporteur nous contacterait pour un RDV pour la reprise.

2.5 semaines plus tard (le 22 septembre je crois) toujours rien. J'ai donc rappelé.
On m'a répondu que c'était normal, le délai indiqué pour le transporteur c'était jusqu'au 23 septembre.
J'avais de gros doutes sur le fait qu'il me contacterait le jour-même pour une reprise le lendemain. Effectivement, il ne m'a pas rappelé.




J'ai retéléphoné le 27 septembre.
On m'a dit qu'ils étaient désolés, que j'aurais des nouvelles bientôt (jusqu'ici tout allait encore à peu près bien! Oui oui!!)

J'ai rappelé le  4 octobre (soit un mois après le 1er appel)
Le monsieur m'a dit que c'était normal  que je n'avais pas d'appels du transporteur puisque j'avais annulé la demande de reprise!  LA BONNE BLAGUE!!!!!!! WTF!!!!
Il a donc noté que Non, non, nonnonononon, je n'avais jamais annulé la reprise.
Et il a demandé que mon dossier soit analysé par ses collègues en mode "urgent".

Urgent ne doit pas avoir la même signification pour la Redoute que pour ses clients.

Comme je n'avais toujours pas de nouvelles, j'ai rappelé la semaine suivante.
On m'a dit de ne pas m'inquiéter. J'ai voulu parler à un responsable, sachez que c'est impossible.
J'ai demandé le numéro du transporteur (relais colis), que j'ai appelé aussitôt et qui m'ont confirmé qu'ils n'avaient jamais eu de demandes de retour pour mon canapé.

Cerise sur le gâteau, la personne que j'ai eu le 4 octobre a écrit sur son rapport que j'avais demandé la reprise le 4 octobre (au lieu du 4 septembre) donc je sens bien qu'on va me dire que les délais sont normaux vu que ma demande est récente.


J'ai laissé un message sur twitter et sur Facebook.
Une dame, Corinne, m'a répondu le vendredi 14:


Vous avez bien lu: "va vous contacter ce jour"

Nous sommes le mardi 18 octobre et j'attends toujours!

Ca fait plus de 6 semaines que j'ai demandé la reprise.
Ca fait plus de 6 semaines qu'un canapé sous plastique trône dans notre salon (magnifique et pas encombrant du tout!).
Ca fait plus de 6 semaines que la somme du canapé (environ 1100€) est débitée de mon compte et que je n'arrive pas à les récupérer.
Ca fait plus de 6 semaines qu'on me mène en bâteau.

Au début je ne m'inquiétais pas plus que ça, mais vu comme on tourne en rond et vu qu'il est impossible d'avoir quelqu'un directement (autre que les téléconseillers de la plateforme) je m'inquiète vraiment fortement.

D'autant plus que suite à mes messages sur FB, plein de personnes me disent qu'elles n'ont jamais été remboursées et parfois depuis bien plus longtemps que moi.

La suite au prochain épisode....

mardi 13 septembre 2016

Les bonnes suprises



En juillet la Loupiotte et la Biscotte ont passé 3 semaines au centre aéré. C’est un centre qui n’est pas dans notre commune et elles n’y retrouvent pas forcément les mêmes enfants d’une fois sur l’autre. Et je ne connais pas leurs parents.
Cette année elles y sont allées tout le mois de juillet.
Et ma Loupiotte s’y est fait une très bonne copine, Emilie.
Que je ne connais pas du tout, et ses parents non plus.

En août, ma Loupiotte m’a annoncé qu’elle voulait inviter Emilie à son anniversaire (en septembre).
Ahahah pratique quand on a qu’UNE SEULE info : le prénom de la gamine.
C’était sans compter sur ma Loupiotte qui avait pensé à tout : elles s’étaient échangé leurs adresses.
Bien !!!!
Sauf que le papier sur lequel Emilie avait noté ses coordonnées avait été transformé par ma Loupiotte en 4 marque-pages.
3 d’entre eux avaient été donnés à des copines du centre aéré (dont Emilie) et ma Loupiotte en avait conservé un.
J’ai croisé les doigts pour qu’avec un peu de chance, au dos du marque-page qu’elle avait conservé, il y ait assez d’information pour la retrouver.
… on avait juste la partie où il était écrit « Emil » et en dessous « 6 ru »….
Ahem !!!!!

Heureusement ma Loupiotte a une bonne mémoire (sélective) et avait tout retenu : l’orthographe du nom de famille à rallonge - le nom de la rue à rallonge – le n° - la commune.
Yes !!!!
Mi-août nous sommes partis en vacances. Et il fallait A TOUT PRIX que ma Loupiotte envoie une carte à Emilie parce qu’elle le lui avait promis.
Elle a donc choisi une jolie carte pour sa copine. Sur laquelle elle a écrit « Chère Emilie, je t’envoie cette carte et un bracelet que j’ai fait pour toi. Je me suis fabriqué le même ».
Bon bref on a couru acheter une enveloppe pour y caser la carte + le bracelet, on a posté le tout puis ma Loupiotte m’a régulièrement demandé : « diiiiiis tu crois qu’Emilie a reçu ma carte ? »

Le jour de notre trajet retour, ma Loupiotte n’avait qu’une hâte : aller chercher le courrier. Parce qu’Emilie lui avait promis, elle aussi, de lui envoyer une carte de vacances.
A peine sortie de la voiture, elle a couru à la boîte aux lettres. Elle était remplie, mais il n’y avait aucune carte d’Emilie.
J’ai bien vu que ma Loupiotte était très déçue. 

Tous les jours elle a foncé à la boite aux lettres, et tous les jours elle en est revenue déçue.

J’avoue que je m’y attendais un peu. Combien de fois, moi aussi quand j’étais petite, j’ai attendu vainement des courriers ou un coup de téléphone de copines. Et j’ai sûrement été aussi celle qui n’a pas donné de nouvelles et qui a fait attendre. 
Promesses oubliées de petites têtes en l’air, adresses égarées, ou bien parents qui trouvent que « on a déjà plein de cartes postales à envoyer, ta copine on ne la connaît même pas, alors tant pis si ça se trouve elle n’y pense même plus ».

Et puis le 2 septembre c’était l’anniversaire de ma Loupiotte qui fêtait ses 8 ans. Ce jour-là aussi elle s’est ruée à la boite aux lettres. Elle en est revenue avec plusieurs cartes : de ses grands-parents, de son arrière-grand-mère, de sa marraine,… et puis il y avait une dernière carte.
L’adresse était écrite d’une main d’enfant et l’expéditeur n’était pas indiqué sur l'enveloppe. C’était une très jolie carte, avec à l’intérieur un beau dessin de gâteau d’anniversaire et un petit mot. C’était Emilie qui lui souhaitait un joyeux anniversaire (elle s’était elle-même souvenue de la date !) qui la remerciait pour la carte postale, ainsi que pour le bracelet qu’elle porte toujours sur elle.
Ma Loupiotte était folle de joie. Et moi très touchée par cette attention!
(Et je crois que ma Loupiotte a égaré son bracelet...)

Cerise sur le gâteau : nous avons renvoyé une carte d’invitation pour l’anniversaire entre copains, avec mon n° de téléphone, et Emilie a répondu présente !
Je crois que c’est le plus chouette cadeau que ma Loupiotte puisse avoir !

Source

lundi 29 août 2016

des livres en audio avec Audible.fr (bon plan)

Audible.fr est une collection incroyable (plus de 200 000 références) de livres audio à télécharger.
Il y en a pour tous les goûts: jeunesse, romans classiques, méthodes de langue...
Rien de tel pour découvrir des livres si on n'aime pas ou qu'on ne peut pas lire, pour passer le temps pendant les trajets ou pour faire découvrir de belles histoires aux enfants.
J'ai eu l'occasion grâce à audible de pouvoir télécharger des livres (le choix a été très rude, tant il y a de livres de disponibles, je me suis aidée des extraits que l'on peut écouter) et c'est très bien fait. Les narrateurs, connus (André Dussolier, Arthur H,....) ou inconnus du grand public, sont captivants.

En ce moment une offre est disponible sur le site: jusqu'au 31 aout TOUS les livres du catalogue jeunesse de 0 à 10 ans sont à moins de 6 € (pas la peine d'être abonné pour en bénéficier). Le catalogue est disponible ici.

Sinon il y a aussi l'offre d'essai qui permet de tester Audible en engagement mensuel ( 9.95€/mois) résiliable à tout moment.

Profitez-en!